Votre navigateur n'accepte pas le Javascript.La navigation sur ce site risque de ne pas fonctionner correctement.

179. Forme de Jordan dans le cas général avec une matrice d’ordre 6

17/07/2020 - 0064

Soit $A$ la matrice d’ordre $6$ suivante :

$\begin{pmatrix}
1&0&6&2&0&2\\
1&2&-1&0&0&0\\
0&0&4&1&0&1\\
1&0&-2&2&0&0\\
-1&0&4&0&2&1\\
-1&0&-2&-2&0&0
\end{pmatrix}.$

Déterminez une valeur propre de $A$

La deuxième colonne de $A$ suggère de calculer $B=A-2I = \begin{pmatrix}
-1&0&6&2&0&2\\
1&0&-1&0&0&0\\
0&0&2&1&0&1\\
1&0&-2&0&0&0\\
-1&0&4&0&0&1\\
-1&0&-2&-2&0&-2
\end{pmatrix}$

Le rang de la matrice $B$ est égal à $4$ donc le noyau $\ker(A-2I)$ est de dimension $2.$

Essayez de faire grimper la dimension.

Vous calculez la matrice $B^2 = \begin{pmatrix}
1&0&-2&0&0&0\\
-1&0&4&1&0&1\\
0&0&0&0&0&0\\
-1&0&2&0&0&0\\
0&0&0&0&0&0\\
1&0&-2&0&0&0
\end{pmatrix}$

Le rang de la matrice $B^2$ est égal à $2$ donc le noyau $\ker((A-2I)^2)$ est de dimension $4.$

Vous calculez la matrice $B^3 = \begin{pmatrix}
-1&0&2&0&0&0\\
1&0&-2&0&0&0\\
0&0&0&0&0&0\\
1&0&-2&0&0&0\\
0&0&0&0&0&0\\
-1&0&2&0&0&0
\end{pmatrix}.$

Le rang de la matrice $B^3$ est égal à $1$ donc le noyau $\ker((A-2I)^3)$ est de dimension $5.$

Pour savoir si la dimension peut encore augmenter, vous calculez la matrice $B^4.$

$B^4 = \begin{pmatrix}
1&0&2&0&0&0\\
-1&0&2&0&0&0\\
0&0&0&0&0&0\\
-1&0&2&0&0&0\\
0&0&0&0&0&0\\
1&0&-2&0&0&0
\end{pmatrix}.$

Le rang de $B^4$ est égal à $1$ et donc le noyau $\ker((A-2I)^4)$ a la même dimension que le noyau $\ker((A-2I)^3).$

Déterminez les espaces propres généralisés

La dimension du noyau $\ker((A-2I)^3)$ étant seulement de $5$, cela signifie qu’il y a un autre sous-espace propre et donc, un autre valeur propre à déterminer.

Posez $X = \begin{pmatrix}
1\\
0\\
0\\
0\\
0\\
0
\end{pmatrix}.$

$AX = \begin{pmatrix}
1\\
1\\
0\\
1\\
-1\\
-1
\end{pmatrix}.$

$A^2X = A(AX) = \begin{pmatrix}
1\\
3\\
0\\
3\\
-4\\
-3
\end{pmatrix}.$

$A^3X = A(A^2X) = \begin{pmatrix}
1\\
7\\
0\\
7\\
-12\\
-7
\end{pmatrix}.$

Vous constatez que $A^3X = 5A^2X-8AX+4X$ donc $(A^3-5A^2+8A-4I)X=0$ ce qui s’écrit $(A-2I)(A^2-3A+2I)X = 0$ soit $(A-I)(A-2I)^2X=0$ ce qui s’écrit $(A-I)B^2X=0.$

Si $1$ n’était pas valeur propre de $A$, la matrice $A-I$ serait inversible et par suite $B^2X = 0$ et la première colonne de $B^2$ serait entièrement nulle, contradiction.

Il est donc établi que $1$ est valeur propre de $A$.

Par suite, la dimension du noyau $\ker(A-I)$ est supérieure ou égale à $1.$

Or, la somme $\ker(A-I) + \ker((A-2I)^3)$ est toujours directe. La dimension de cet espace vectoriel est donc supérieure ou égale à $1+5$ et par suite il est établi que $\boxed{\R^6 =\ker(A-I) \oplus \ker((A-2I)^3).}$

Dans la suite seront utilisés des sous-espaces, il sera commode de noter $f$ l’endomorphisme de $\R^6$ dont $A$ est la matrice dans la base canonique.

D’après ce qui précède, $\R^6 = \ker (f-\mathrm{Id}) \oplus \ker ((f-2\mathrm{Id})^3).$

Définissez les espaces $G_1$ et $G_2$

Posez $G_1 = \ker (f-\mathrm{Id}).$ D’après ce qui précède, $G_1$ est de dimension $1.$

$A-I = \begin{pmatrix}
0&0&6&2&0&2\\
1&1&-1&0&0&0\\
0&0&3&1&0&1\\
1&0&-2&1&0&0\\
-1&0&4&0&1&1\\
1&0&-2&-2&0&-1\\
\end{pmatrix}.$

L’échelonnement réduit de $A-I$ fournit :

$\begin{pmatrix}
1&0&0&0&0&-1\\
0&1&0&0&0&1\\
0&0&1&0&0&0\\
0&0&0&1&0&1\\
0&0&0&0&1&0\\
0&0&0&0&0&0
\end{pmatrix}.$

Il apparaît donc que le vecteur $w = (-1,1,0,1,0,-1)$ appartient à $G_1$ et que la famille $(w)$ en est une base.

Ainsi, la matrice de $f_{\vert G_1}$ est $(1).$

Posez $G_2 = \ker ((f-2\mathrm{Id})^3)$ et notez $g = f-2\mathrm{Id}.$

L’espace $G_2$ est stable par $f$ et par $g.$

En effet, soit $x\in G_2.$ Alors $(f-2\mathrm{Id})^3 (x) =0$ donc $(f\circ (f-2\mathrm{Id})^3) (x) = 0$ et par commutation $((f-2\mathrm{Id})^3 \circ f)(x) = 0$ donc $(f-2\mathrm{Id})^3(f(x))=0$ donc $f(x)\in G_2.$

Ensuite, $-2x \in G_2$, donc par somme $f(x)-2x\in G_2$ et $g(x)\in G_2.$

Restreint au sous-espace $G_2$, l’endomorphisme $g$ est nilpotent. En effet, par définition de $G_2$, $\forall x\in G_2, g^3 (x) = 0.$

Déterminez une base de Jordan de l’endomorphisme $h=g_{\vert G_2}$

Pour tout $x=(x_1,x_2,x_3,x_4,x_5,x_6)\in\R^6$ l’endomorphisme $g$ est défini par :

$\begin{align*}
g(x)&=(-x_1+6x_3+2x_4+2x_6,\\
&\qquad x_1-x_3,\\
&\qquad 2x_3+x_4+x_6,\\
&\qquad x_1-2x_3,\\
&\qquad -x_1+4x_3+x_6,\\
&\qquad -x_1-2x_3-2x_4-2x_6).
\end{align*}$

Avant d’aller plus loin, il est commode de connaître une base de $G_2.$

Le noyau de la matrice $B^3 = \begin{pmatrix}
-1&0&2&0&0&0\\
1&0&-2&0&0&0\\
0&0&0&0&0&0\\
1&0&-2&0&0&0\\
0&0&0&0&0&0\\
-1&0&2&0&0&0
\end{pmatrix}$ fournit les renseignements nécessaires.

Vous posez :

$\begin{align*}
u_1&=(2,0,1,0,0,0)\\
u_2&=(0,1,0,0,0,0)\\
u_3&=(0,0,0,1,0,0)\\
u_4&=(0,0,0,0,1,0)\\
u_5&=(0,0,0,0,0,1).
\end{align*}$

Ainsi, la famille $(u_1,u_2,u_3,u_4,u_5)$ est une base de $G_2.$

Déterminez une base de l’image de l’endomorphisme $h$

Vous calculez les vecteurs suivants :

$\begin{align*}
h(u_1)&=h(2,0,1,0,0,0) =(4,1,2,0,2,-4)\\
h(u_2)&=h(0,1,0,0,0,0) =(0,0,0,0,0,0)\\
h(u_3)&=h(0,0,0,1,0,0) =(2,0,1,0,0,-2)\\
h(u_4)&=h(0,0,0,0,1,0) =(0,0,0,0,0,0)\\
h(u_5)&=h(0,0,0,0,0,1) =(2,0,1,0,1,-2).
\end{align*}$

Ainsi $\mathrm{Im} h$ est de dimension $3$, il admet pour base $(h(u_1), h(u_3), h(u_5)).$

Etudiez l’endomorphisme $h_1 = h_{\vert \mathrm{Im} h}$

Vous calculez les images des vecteurs qui engendrent $\mathrm{Im} h.$

$\begin{align*}
h(h(u_1))&=h(4,1,2,0,2,-4) =(0,2,0,0,0,0) \\
h(h(u_3))&=h(2,0,1,0,0,-2) = (0,1,0,0,0,0)\\
h(h(u_5))&=h(2,0,1,0,1,-2) = (0,1,0,0,0,0).
\end{align*}$

Etudiez l’endomorphisme $h_2 = h_{\vert \mathrm{Im} h_1}$

Vous calculez l’image du vecteur qui engendre $\mathrm{Im} h_1.$

Sans surprise, comme $h_2$ est nilpotent sur un espace vectoriel de dimension $1$, cela doit être l’endomorphisme nul.

Vérifiez-le.

$h^3(u_3) = h(0,1,0,0,0,0) = (0,0,0,0,0,0).$

Vous en déduisez que dans la base $(h^2(u_3))$, la matrice de l’endomorphisme $h_2$ est $(0).$

Déduisez une base de Jordan pour l’endomorphisme $h_1$

La famille $(h^2(u_3), h(u_3))$ est libre. En effet, supposez qu’il existe deux réels $a$ et $b$ tels que $ah^2(u_3)+bh(u_3)=0.$

Composez par $h$, vous obtenez $bh^2(u_3)=0$ et comme $h^2(u_3)\neq 0$ vous déduisez $b=0.$ Du coup $ah^2(u_3)=0$ et par suite $a=0.$

La famille $(h^2(u_3), h(u_3))$ de $\mathrm{Im} h$ peut être complétée en une base de l’espace $\mathrm{Im} h$ qui est de dimension $3.$

Rappelez-vous que $\mathrm{Im} h$ est engendré par $(h(u_1), h(u_3), h(u_5)).$

Vous formez la matrice qui contient les coordonnées, en colonnes, des vecteurs $h^2(u_3)$, $h(u_3)$, $h(u_1)$ et $h(u_5)$ :

$\begin{pmatrix}
0&2&4&2\\
1&0&1&0\\
0&1&2&1\\
0&0&0&0\\
0&0&2&1\\
0&-2&-4&-2.
\end{pmatrix}$

La matrice échelonnée réduite de la matrice précédente est :

$\begin{pmatrix}
1&0&0&-1/2\\
0&1&0&0\\
0&0&1&1/2\\
0&0&0&0\\
0&0&0&0\\
0&0&0&0
\end{pmatrix}.$

Ainsi vous prenez comme nouvelle base de $\mathrm{Im} h$ la famille $(h^2(u_3), h(u_3), h(u_1) ).$ Le vecteur $h(u_1)$ qui a été rajouté… doit appartenir à $\ker h.$ Est-ce le cas ? Comme $h^2(u_1)=(0,2,0,0,0,0)$ la réponse est malheureusement non.

Mais $h^2(u_1) = 2 h(h(u_3))$ par suite $h(h(u_1)-2h(u_3))= 0.$ Donc $h(u_1)-2h(u_3) \in \ker h.$

Considérez la famille $(h^2(u_3), h(u_3), h(u_1)-2h(u_3) )$ formée par la famille précédente, pour que le dernier vecteur appartienne à $\ker h.$

Cette famille est génératrice de $\mathrm{Im} h.$ En effet, soit $x\in \mathrm{Im}h$. Il existe trois réels $a$, $b$ et $c$ tels que :

$\begin{align*}
x &= ah^2(u_3)+bh(u_3)+ch(u_1) \\
&= ah^2(u_3)+bh(u_3)+c(h(u_1)-2h(u_3))+2ch(u_3)\\
&= ah^2(u_3)+(a+2c)h(u_3)+c(h(u_1)-2h(u_3)).
\end{align*}$

La famille $(h^2(u_3), h(u_3), h(u_1)-2h(u_3) )$ étant génératrice de l’espace $\mathrm{Im}h$ qui est de dimension $3$, il est donc établi que c’est une base de cet espace.

Dans cette base, la matrice de $h_1$ possède bien la forme de Jordan qui est :

$J_1 = \begin{pmatrix}
0&1&0\\
0&0&0\\
0&0&0
\end{pmatrix}.$

Déduisez une base de Jordan pour l’endomorphisme $h$

Vous rajoutez les deux vecteurs $u_3$ et $u_1-2u_3$ à la base de la chaîne et considérez la famille suivante : $(h^2(u_3),h(u_3),u_3, h(u_1-2u_3), u_1-2u_3).$

Cette famille est libre. En effet, supposez qu’il existe cinq réels $a$, $b$, $c$, $\alpha$ et $\beta$ tels que :

$ah^2(u_3)+bh(u_3)+cu_3+\alpha h(u_1-2u_3) +\beta(u_1-2u_3) =0.$

Vous appliquez $h$ ce qui fournit :

$bh^2(u_3)+ch(u_3)+\beta h(u_1-2u_3) =0.$

Or la famille $(h^2(u_3), h(u_3), h(u_1-2u_3) )$ est libre, donc $b=c=\beta = 0.$

Il vient donc :

$ah^2(u_3)+\alpha h(u_1-2u_3) =0.$

Or la sous-famille $(h^2(u_3), h(u_1-2u_3) )$ est encore libre, donc $a=\alpha = 0.$

Comme $G_2$ est de dimension $5$, il résulte de ce qui précède que la famille $(h^2(u_3),h(u_3),u_3, h(u_1-2u_3), u_1-2u_3)$ est une base de $G_2$.

Dans cette base, la matrice de l’endomorphisme $h$ est la matrice de Jordan qui est égale à :

$\begin{pmatrix}
0&1&0&0&0\\
0&0&1&0&0\\
0&0&0&0&0\\
0&0&0&0&1\\
0&0&0&0&0\\
\end{pmatrix}.$

Par conséquent, la matrice de $f_{\vert G_2}$ dans cette base est aussi une matrice de Jordan :

$\begin{pmatrix}
2&1&0&0&0\\
0&2&1&0&0\\
0&0&2&0&0\\
0&0&0&2&1\\
0&0&0&0&2\\
\end{pmatrix}.$

Déterminez une matrice de passage $P$ et déduisez la matrice de Jordan associée à la matrice $A$

Rappelez-vous que $A=\begin{pmatrix}
1&0&6&2&0&2\\
1&2&-1&0&0&0\\
0&0&4&1&0&1\\
1&0&-2&2&0&0\\
-1&0&4&0&2&1\\
-1&0&-2&-2&0&0
\end{pmatrix}.$

Vous réunissez les deux bases adéquates des espaces vectoriels $G_2$ et $G_1$.

Cela conduit à la famille $(h^2(u_3),h(u_3),u_3, h(u_1-2u_3), u_1-2u_3, w).$ La somme $G_2\oplus G_1$ étant directe, vous obtenez bien une base de $\R^6.$

Formez maintenant la matrice $P$ inversible obtenue en écrivant les coordonnées de ces vecteurs en colonnes.

$P=\begin{pmatrix}
0&2&0&0&2&-1\\
1&0&0&1&0&1\\
0&1&0&0&1&0\\
0&0&1&0&-2&1\\
0&0&0&2&0&0\\
0&-2&0&0&0&-1
\end{pmatrix}.$

Alors vous obtenez $\boxed{P^{-1}AP = \begin{pmatrix}
2&1&0&0&0&0\\
0&2&1&0&0&0\\
0&0&2&0&0&0\\
0&0&0&2&1&0\\
0&0&0&0&2&0\\
0&0&0&0&0&1
\end{pmatrix}.}$


Partagez !

Diffusez cet article auprès de vos connaissances susceptibles d'être concernées en utilisant les boutons de partage ci-dessous.

Aidez-moi sur Facebook !

Vous appréciez cet article et souhaitez témoigner du temps que j'y ai passé pour le mettre en œuvre. C'est rapide à faire pour vous et c'est important pour moi, déposez un j'aime sur ma page Facebook. Je vous en remercie par avance.

Lisez d'autres articles !

Parcourez tous les articles qui ont été rédigés. Vous en trouverez sûrement un qui vous plaira !